ACCUEIL

SOMMAIRE




Avant

1830

1900

1942

1954

1955

1956

1957

1958

1959

1960

1961

1962

1963

2000

6 Janvier : - Un Algérois, le capitaine Graziani, célèbre para de la bataille d'Alger, est tué à la tête de sa compagnie, au cours d'une opération en grande Kabylie avec la 27°DIA , faisant 294 tués et 4 prisonniers du coté FLN.
8 Janvier : - Charles de Gaulle prends ses fonctions de Président à l'Elysée, et remplace René Coty.
9 Janvier : - Gouvernement de Michel Debré, qui déclare dans son discours de politique générale « C'est au sein de la souveraineté française que l'Algérie se façonnera. » puis « L'offre de cessez le feu reste valable, mais refus de négociation politique. »

11 Janvier : Au sud ouest de Port-Gueydon, les unités du 61° RAA accrochent une bande rebelle qui laisse 40 tués et 3 prisonniers, prés d'Ighil Mahni,  le commando « B » de cette unité etait aux ordres du lieutenant de Bougrenet de la Tocnaye, qui sera le 22/8/62, à la tête du commando responsable de l'Attentat du Petit Clamart contre De Gaulle. 

13 Janvier : - Mise en application des mesure de clémence en faveur du FLN, tous les condamnés à mort sont graciés, 7 000 internés sont libérés, Ben Bella et ses codétenus transférés de la Santé, dans une enceinte fortifiée de l'île d'Aix.
14 Janvier : - A l'hôpital Maillot à Alger se déroule les obsèques de 22 militaire, français, tués au combat.
21 Janvier : - René Rouby, 18 ans et son collègue Joël Caye 19 ans, instituteurs, sont enlevés dans leurs classe par un commando de la Willaya 3 (Amirouche). Ils se retrouvent enchaînés, les uns aux autres, avec d'autres otages dont 10 appelés du contingent et 16 civils dont 6 musulmans.
5 seront relâchés le 18 mai 59 sur la route de Yakouren grâce à la Croix Rouge.
30 Janvier : - De Gaulle renouvelle l'offre de paix en Algérie.
6 Février : - Début et première opération du plan Challe dans la région de Saïda en Oranie, le bilan pour cette wilaya se soldera par 1.764 rebelles tués, 516 prisonniers et 131 ralliés.
7 Février : - L'Inspection générale de la défense, dirigée par Salan, est supprimée.
8 Février : - Le colonel Argoud (futur OAS) prends ses fonctions, de chef d'état major du corps d'armée d'Alger.
11 février : - 208 rebelles tentent de forcer le barrage électrifié dans la région de Morsott, c'est un échec qui se solde par 150 tués et 25 prisonniers, 33 ont préféré rebroussé chemin en Tunisie.
15 Février : - Constitution (officielle) des commandos de chasse dans les unités de secteur. Certaines unités avaient déjà leurs propres commandos, qui ne s'appelaient pas encore « de chasse ».
20 Février : - Continuation du Plan Challe dans l'Ouarsenis impliquant 3 divisions, soutenues par l'aviation qui font 52 tués et 30 prisonniers coté FLN.
25 Février : - Au cours d'une opération, dans le secteur d'Azazga, le 27°BCA accroche une bande rebelle qui réussi a décrocher en abandonnant son prisonnier, il s'agit du curé d'Akbou enlevé par le FLN le 15 Février précédent.
26 Février : - Des milliers de tracts sont largués sur les Djebels pour inciter les fellaghas à accepter la Paix des Braves »
8 Mars : - Arraisonnement du cargo Tchécoslovaque « Lidice » transportant des armes et des munitions à destination du FLN.
9 Mars : Dans le secteur de Frenda (Ouarsenis) une opérations se solde par 12 tués et 10 prisonniers coté FLN.
16 Mars : - Les colonels, FLN, Lamouri, Laskri Amara, Nouaraoua et certains de leurs partisans, qui avaient fomenté un complot sont fusillés à Tunis. Ahmed Draria condamné à une peine de prison deviendra chef de la sûreté algérienne en 1962.
21 Mars : - Le capitaine Ali Hambli, FLN, demande à bénéficier de la paix des braves avec 130 hommes, et fait sa reddition au 3°Hussards, 20 de ses hommes qui n'étaient pas d'accord ont été exécutés.
23 Mars : - Du 11 au 23 mars, dans le secteur de Frenda les opérations militaires font 176 tués et 52 prisonniers coté FLN.
27 Mars : - Une opération prés de Bidon V, à la frontière marocaine au sud de Colomb Bechar, se solde par la mort de 9 rebelles, parmi lesquels le colonel Lofti, chef de la wilaya 5, son adjoint le commandant Tahar et leurs gardes du corps, en plus du matériel et des documents saisis.
28 Mars : - Une opération du coté de Bou-Saada  permet de compter parmis les tués Amirouche (chef de la wilaya 3 Kabylie) et Si Haoués (chef de la wilaya 6 Sahara).
2 Avril : - A la tête de 60 hommes, le capitaine Ali Hambli fraîchement rallié effectue un raid sur Ghardimaou en Tunisie ou est cantonné l'ALN.
10 Avril : - Le FLN mitraille les consommateurs d'un café de Saint Denis prés de Paris, parmis les victimes se trouve  Boughera El Ouafi, né en 1889 dans le Constantinois, il avait été vainqueur du marathon  olympique, aux jeux d'Amsterdam en 1928. Il sera enterré à Bobigny.
10 Avril : - Arrestation de 465 nationalistes FLN en métropole.
15 Avril : - Opération « Courroie » dans l'Algérois.
- A la suite des élections municipales, Bouharaoua (Tendance Soustelle) devient le premier Maire, musulman, d'Alger, Jacques Chevalier, le maire libéral sortant, a été battu. Les Européens lui ayant préféré Bouharaoua.
20 Avril : - Entre le 13 et le 20 avril 123 rebelles se sont ralliés à la France.
21 Avril : - 30 FLN condamnés à mort sont graciées par le général De Gaulle.
24 Avril : - A l'Est de Tablat un charnier est mis à jour, il contient 37 cadavres, selon des prisonniers ralliés il s'agirait des victimes des « purges » d'Amirouche, le chef Kabyle de la wilaya 3.
25 Avril : - Au djebel Zerzour dans l'Ouarsenis, une bande rebelle est anéantie prés de Molière, bilan 92 tués et 27 prisonniers.
29 Avril : - Dans le sud Algérois, prés de Champlain, 98 rebelles sont tués et 31 fait prisonniers.
5 Mai : - Le colonel Si M'Hamed, chef de la wilaya IV disparaît mystérieusement.
13 Mai : - Au cours du premier anniversaire du 13 mai, déclaré fête chômée, commémoré par plus de 100.000 personnes à Alger, Massu déclare : « C'est l'engagement solennel de l'Armée de maintenir l'Algérie terre française.» derrière lui Bouharaoua, le nouveau Maire d'Alger déclare « Cette Algérie, province française, doit connaître bientôt, pour tous ses fils, le bonheur grâce à l'effort auquel le général De Gaulle convie toute la France. »  Ce fut la première et dernière commémoration officielle du 13 mai. Une Médaille commémorant cet date fut frappée.
15 Mai : - Dans l'Ouarsenis, une opération, sur renseignement, se solde par 70 tués, 10 blessés et 5 prisonniers du coté FLN.         

4 Juin : - L'aviation repère dans le Grand erg occidental, une caravane, suspecte. Rapidement un commando de l'air est largué à proximité. Après un bref combat 5 rebelles sont tués, les dromadaires transportant 4,5 tonnes de munitions et de vivres, sont récupérés.
24 Juin : - Prés de Bône une bande rebelle est accrochée, elle laisse sur le terrain 38 tués et 9 prisonniers, les 7 rescapés de la bande seront rejoint et tués le lendemain.
8 Juillet : - Début de l'Opération « Étincelle » dans le Hodna elle durera jusqu'au 20 juillet.
9 Juillet : - Le MPC (mouvement pour la communauté) est créé il s'implantera en Algérie en 1960, c'est la devanture légale des « barbouzes » du SAC, qui par la suite vont lutter contre l'OAS.
13 Juillet : - Un escadron du 30°Dragons, tombe dans une embuscade près d'Aïn Sefra, perd 15 tués dont 3 officiers, 2 blessés et 4 prisonniers. L'un des prisonniers blessé sera exécuté. Deux seront libérés en décembre 1959, le troisième en mai 1962.   
15 Juillet : - Le 11° BT qui tombe dans une embuscade dans le Hodna a 19 tués.
22 Juillet : - L'opération « Jumelles » en Kabylie, qui durera jusqu'au 8 août, fera 98 tués et 13 prisonniers du coté FLN. Mais aussi de nombreux tués parmis les troupes françaises.
27 Juillet : - Le général De Gaulle fait une tournée des « popotes » en Algérie, où il séjournera jusqu'au 30 Août.
31 Juillet : Michel Debré, premier ministre, déclare : « Les départements d'Algérie et du Sahara font partie de la république au même titre que les départements métropolitains. …Si la France quittait l'Algérie, ce serait la guerre civile. »
1 Août: - Au cours d'une embuscade le 18° RPC a 29 tués
11 Août : - Début des Opérations « Pierres précieuses» en petite Kabylie.
26 Août : - Mise en service de l'oléoduc Hassi Messaoud Bougie.
27 Août : - A l'issue d'une rencontre avec le général de Gaulle, le colonel Bigeard rapporte les propos que lui a tenu le général : « De Gaulle ne traitera jamais avec les assassins, et le drapeau FLN ne flottera pas sur Alger. »
15 Septembre : - La Fédération FLN, donne les consignes suivante dans son bulletin clandestin : «  Quel que soit la façon dont le patriote algérien sera traité par la police ou l'armée, il devra quand il sera présenté au juge, dire qu'il a été battu et torturé, qu'on a fait passer de l'électricité dans son corps, sans donner trop de détails qui risqueraient de le faire se couper. Il devra inlassablement répéter la même chose.
Chaque patriote arrêté ne devra pas hésiter à se brûler avec une cigarette ou se cogner, pour avoir des traces et les montrer au juge.
Ces consignes doivent être apprises par cœur pour être largement diffusées verbalement et le bulletin aussitôt détruit. »
16 Septembre : - Déclaration du général de Gaulle proposant l'autodétermination en Algérie, avec trois choix : La sécession,  la Francisation et l'Association. En juillet 62 la Francisation ne sera plus proposée.
17 Septembre : - En France, attentat FLN contre Messali Hadj, le chef du MNA, son garde de corps Ali Djouadi est tué en voulant le protéger.
18 Septembre : - L'Armée tapisse les murs d'Alger d'affiches sur lesquelles est inscrit « Algérie française toujours ».
19 Septembre : Constitution du RAF (Rassemblement pour l'Algérie Française) avec Georges Bidault à la Présidence.
23 Septembre : De Gaulle déclare : « A quelles hécatombes condamnerions nous ce pays, si nous étions assez stupides et assez lâches pour l'abandonner. »
3 Octobre : - Manifestation des Anciens Combattants, métropolitains, en faveur de l'Algérie française.
9 Octobre : - Dans l'Ouarsenis, un hélicoptère Alouette II, s'écrase au décollage, les généraux Gilles, Massu et Saint-Hillier en sortent indemne, de même que le pilote.
16 Octobre : - Attentat de l'Observatoire, contre François Mitterrand, organisé par Robert Pesquet et son jardinier. C'est un guet-apens, dont le but n'était pas de le tuer mais de le détruire politiquement. C'est ce qu'avouera Pesquet en novembre 2002 à la télévision.
23 Octobre : - Ben Cherif, le lieutenant qui avait déserté en juillet 57 en faisant égorger plusieurs soldats européens et musulmans, est fait prisonnier par son ancienne unité le 9° BTA.
24 Octobre : - Robert Pesquet, un ancien député gaulliste, déclare avoir organisé l'attentat de l'Observatoire, à la demande de François Mitterrand lui-même..
26 Octobre : - Le Maréchal Juin, enfant de Bône, prend position contre la politique du général De Gaulle dans une lettre qu'il lui adresse.
9 Novembre : - Le sergent Gaffory, le soldat Cinquini et Laurent Ferrero, un civil de Bordj Bou Arreridj, prisonniers du FLN au fond d'une grotte, sont libérés par des troupes du 7°RTA et du Génie, dans la région de Batna. Ils ont été fait prisonniers depuis décembre 1958, avec un caporal chef musulman qui entre temps a été exécuté..
10 Novembre : - De Gaulle renouvelle son offre d'autodétermination et de cessez le feu au FLN, dans une conférence de presse.
15 Novembre : - Parmis les motions adoptées au cours du congrès du FLN qui se tient à Tripoli, on peut citer :
    - Le FLN, poursuivra après l'indépendance du pays, sa mission afin d'édifier la
démocratie réelle, la prospérité économique et la justice sociale. 
     - Le FLN lutte pour assurer au peuple algérien, l'exploitation, la gestion et la
jouissance des richesses de son pays.
20 Novembre : - Le GPRA désigne comme négociateur, Ben Bella et ses compagnons prisonniers. Le général De Gaulle rejette cette proposition.
5 décembre : - L'oléoduc Hassi Messaoud Bougie est inauguré.
15 Décembre : - Marie Claire et Olivier Gendebien, sur ID 19 Citroën, arrivent second au dernier Rallye Alger - Le Cap. Le rallye sera supprimé l'année suivante par mesure de sécurité.
24 Décembre :
- Arraisonnement du cargo Danois « Granita » avec 40 Tonnes de TNT  à destination du FLN.
25 décembre : - Une bombe, FLN, explose rue d'Isly à Alger, faisant 3 morts et 40 blessés.
28 Décembre : - Sur les 39 membres du Comité Central du Parti Communiste Algérien, 8 sont dans les maquis FLN et 21 sont en prison ou ont été tués.
31 Décembre : - Georges Duplessis et André Robert, du 5°RI sont fait prisonnier par le FLN, près de Ras Asfour.