ACCUEIL

SOMMAIRE





L'Union Fédérale

- Constatant que les attaques contre le droit á réparation n'en finissent pas; particulièrement à l'occasion de la présentation du budget ;
-
Se demande bien de quelle manière des informations á caractère technique, voire médical, objet d'une interprétation erronée et tendancieuse, peuvent ainsi être jetées en pâture á l'opinion publique ?
-
S'étonne donc et déplore, une fois de plus, que les pouvoirs publics laissent dire ces quelques trublions de plume, bonimenteurs de radio ou de télévision, écrivaillons  en mal de copies ou écrivassiers prolixes mais ignares, sans au moins apporter la contradiction nécessaire, définissant les critères réglementaires, techniques, juridiques et médicaux justifiant l'octroi des pensions militaires d'invalidité et des victimes de guerre, découlant du droit législativement reconnu á réparation ;
-
Regrette aussi certaines déclarations ou écrit de Ministres tels : "Les pensions des grands invalides sont nettes d'impôts et de contribution sociale" ou, "les pensions militaires d'invalidité sont exonérées de tout prélèvement social et fiscal", cependant qu'est passée sous silence la notion majeure de "droit à réparation", prévue par l'article 1er du Code des pensions militaires d'invalidité et des victimes de guerre, découlant directement de l'article 2 de la Constitution sur l'égalité des citoyens devant la loi, donc des charges publiques ;
-
Met en garde les auteurs d'inepties et les détracteurs de tout poil, plus préoccupés de notoriété que de vérité mettant en cause les intérêts matériels et moraux des anciens combattants et victimes de guerre en leur rappelant que le devoir d'objectivité leur impose de vérifier l'exactitude des faits qu'ils rapportent, publient, diffusent (crim. 1991) ; que la désinvolture et la légèreté excluent la bonne foi (2 arrêts - crim. 1991) ;
-
Rappelle aussi que s'astreindre au devoir de prudence, de circonspection; de loyauté et de sincérité est une éthique á respecter  faute de quoi des actions en justice pourraient être immanquablement engagées ;
-
Demande en conséquence au Ministre, défendeur naturel des anciens combattants et victimes de guerre, de dénoncer les insidieuses campagnes de dénigrement dont ils sont la cible, de les assurer de sa volonté de corriger par les informations objectives et exhaustives tout excès et de faire respecter toutes les fois qu'il est mis en cause le droit intangible á réparation.